Top 15 des termes DeFi

La DeFi, ou finance décentralisée, est la chose la plus passionnante qui soit arrivée à l'économie depuis des siècles. Plutôt que de devoir remettre leur argent à des banquiers et des gestionnaires de fonds, les gens peuvent désormais utiliser la DeFi pour épargner, investir, emprunter et se prêter entre eux grâce à des "contrats intelligents" numériques entièrement automatisés.

Ça a l'air fou, hein ? En fait, c'est assez simple. Tout comme la technologie change la façon dont nous faisons tout dans notre vie, elle change aussi celle dont nous gagnons de l'argent. Maintenant, plutôt que de rendre les banquiers et les directeurs généraux riches comme nous le faisons dans les modèles traditionnels de la finance centralisée (ou "CeFi"), avec la DeFi nous pouvons économiser tous ces frais tout en épargnant et en investissant notre argent.

Mieux encore, tout ce qui se passe en DeFi se fait via la blockchain : un grand registre incorruptible qui enregistre chaque transaction effectuée. Bien entendu, cela ne signifie pas que la DeFi est sans risque, et c'est un sujet que nous aborderons plus tard dans notre série de guides. Mais pour vous aider à démarrer, commençons par expliquer les principes et termes clefs de la DeFi, classés par ordre alphabétique.

1. Collateral (Garantie)

Sur de nombreuses plateformes DeFi, les utilisateurs peuvent obtenir une garantie dans une devise ou un token afin d'emprunter une autre devise ou un autre token : ETH contre DAI, par exemple. C'est comme si vous mettiez votre maison en hypothèque pour un prêt auprès d'une banque. En règle générale, il vous faudra fournir un pourcentage plus élevé de la devise ou du token en garantie pour un prêt, comme 100 dollars d'ETH pour 70 dollars de DAI, par exemple. Cela contribue à maintenir la stabilité du système.

2. DAO

Une DAO est une Organisation Autonome Décentralisée. En bref, c'est une entreprise qui n'a pas de cadres ni de personnel. Tout ce qui se passe dans l'organisation est entièrement automatisé et basé sur un code de programmation informatique "open-source" qui peut être consulté par tout le monde. Comme elle fonctionne sur la blockchain, tout comme la DeFi, une DAO est également immuable et résistante à la censure.

3. DApp

DApp signifie "application décentralisée", la base de la DeFi. Tout comme une DAO, une DApp est une application qui fonctionne par elle-même, sans gestionnaire ni intermédiaire, et permet aux utilisateurs de transférer des fonds entre eux. La blockchain Ethereum est une bibliothèque de DApps sur laquelle la majorité de la DeFi existe, mais d'autres blockchains comme Tron et EOS permettant également aux développeurs de coder des applications.

4. DEX/CEX

Un DEX est un échange décentralisé et un CEX, un échange centralisé. Vous pouvez acheter et vendre des cryptomonnaies et des tokens sur les deux. Tout comme la différence entre DeFi et CeFi, un DEX est autonome et géré par des algorithmes et des contrats intelligents, tandis qu'un CEX est géré par une entreprise et son personnel. Les DEXs les plus connus sont Uniswap et Kyber, tandis que les CEXs les plus connus sont Coinbase et Binance. Les CEXs peuvent être moins chers que les DEXs, mais les utilisateurs n'ont pas de droit de vote sur la manière dont ils sont gérés, contrairement à certains DEXs.

5. Ethereum

Ethereum est sans doute la blockchain la plus importante après Bitcoin, et est la fondation de la DeFi. Comme mentionné ci-dessus, elle agit comme une bibliothèque pour la plupart des DApps dans le monde de la DeFi, et est l'architecture qui rend tout cela possible actuellement. Ethereum est souvent confondue avec Ether (ETH), sa monnaie native, différente de la blockchain elle-même.

6. Gas fees (Frais de gaz)

Les frais de gaz sont les frais que les "mineurs" d'Ethereum reçoivent pour traiter les transactions sur la blockchain. Ils sont prélevés en ETH, et généralement divisés en “Gwei”. Plus les transactions passent par Ethereum, plus les frais de gaz sont élevés, ce qui peut rendre les petites transactions moins rentables.

7. Liquidity mining / Yield farming (Extraction de liquidité)

L'extraction de liquidité est une caractéristique clef de la DeFi qui permet aux gens de déposer une devise ou un token sur un DEX ou une DApp pour obtenir des bénéfices. Certaines plateformes récompensent les utilisateurs avec un autre token qui peut ensuite être déposé sur ce même ou un(e) autre DEX ou DApp à l'infini. L'intérêt est que chaque dépôt rapporte un rendement (comme les intérêts d’un livret d’épargne) que vous pouvez multiplier en les combinant. C'est un peu comme si vous mettiez de l'argent en dépôt dans différentes banques, sauf que vous avez besoin des tokens individuels de chaque banque avant de pouvoir les déposer dans la suivante pour obtenir des bénéfices plus élevés.

8. Liquidity pool (Pool de liquidité)

Les pools de liquidité sont une caractéristique des DEXs qui permettent aux gens d'échanger entre eux sans aucun intermédiaire. Des contrats intelligents régissent leur fonctionnement et permettent de maintenir l'équilibre des pools entre les différentes paires ou groupes d'échanges de cryptomonnaies et de tokens. Les utilisateurs sont souvent récompensés pour avoir placé leurs devises dans ces pools avec des tokens du DEX qui rapportent des récompenses pour les transactions effectuées sur la plateforme.

9. NFTs

Les tokens non fongibles sont une grande innovation, en ce qu’ils sont totalement uniques et non interchangeables avec d'autres tokens. En tant que tels, ils sont utilisés pour acheter et vendre des œuvres d'art et des objets de collection, avec des cas d'essai intéressants dans des produits financiers plus complexes. Ils existent en deux versions différentes : le token ERC-721, original et unique, et le token ERC-1155, qui est une version hybride utilisée dans les jeux vidéo.

10. Pump and dump

Le terme "pump and dump" fait référence aux acheteurs qui amassent des cryptomonnaies ou tokens pour en gonfler le prix, puis les vendent d’un coup, ce qui provoque l'effondrement du prix. C'est un phénomène assez courant pour les nouveaux tokens, où le marketing et les préventes privées provoquent une première flambée des prix avant qu'ils ne s'effondrent. Comme tout le monde ne peut pas vendre en même temps, cela laisse de nombreux acheteurs en proie à d’importantes pertes.

11. Smart contract (contrat intelligent)

Nous avons déjà mentionné plusieurs fois les contrats intelligents puisque sans eux, la DeFi ne pourrait pas exister. Le code écrit dans un contrat intelligent est ce qui détermine exactement comment les DApps et autres protocoles de la blockchain fonctionnent. Contrairement aux contrats traditionnels, une fois qu'ils sont écrits et lancés, ils ne peuvent pas être modifiés. Les bugs dans les contrats intelligents peuvent les rendre vulnérables aux pirates informatiques, c'est pourquoi la plupart des projets sérieux sont désormais soumis à des audits rigoureux avant d'être lancés.

12. Stablecoin

Un pilier central de la DeFi est le "stablecoin", un token reflétant une "monnaie fiat", ou monnaie traditionnelle. Il en existe deux types : les stablecoins algorithmiques qui n'ont pas besoin d'être garantis par une monnaie traditionnelle, et les stablecoins centralisés qui doivent l’être. Nous pouvons citer comme exemples le DAI pour le premier, et l'USDT ou l'USDC pour le second. Les stablecoins représentent la plupart des transactions en DeFi, car les utilisateurs n'ont pas à se soucier de la volatilité de leur prix.

13. Tokenomics

Un peu comme un prospectus pour les actions d'une société cotée en bourse, les tokenomics décrivent les fonctions clefs et les projections d’un token nouvellement créé. Il peut s'agir du nombre émis, de leur mode de distribution et des pouvoirs qu’ils confèrent. Il est essentiel de comprendre ces éléments avant d'acheter un token, en particulier lors de la phase de prévente.

14. Token

Souvent confondus avec les cryptomonnaies comme le BTC et l’ETH, les tokens ressemblent plutôt à des actions d'entreprises sur un marché boursier. Les échanger peut être lucratif, mais ce ne sont pas des dollars ou des euros. Cependant, tous les tokens n'ont pas forcément de valeur. Les plus courants sont les tokens ERC-20, qui fonctionnent sur Ethereum et constituent l'essentiel de la DeFi. Certains donnent à leur détenteur un droit de vote sur le mode de fonctionnement des DAOs, DEXs ou DApps qui les émettent, et sont également connus sous le nom de tokens de gouvernance.

15. TVL/TLV

TVL ou TLV signifie valeur totale verrouillée, ce qui dans le monde de la DeFi est la somme d'argent qu'un(e) DEX, DApp ou tout l'écosystème détient. Bien que les premiers essais de la DeFi aient été lancés en 2017, l'année record était 2020, la TVL passant d'une valeur de 662 millions de dollars en janvier à plus de 11 milliards de dollars en novembre. La TVL est souvent utilisée pour mesurer le succès de la DeFi, mais n’est qu’un seul indicateur.

Read more

Related Articles