2/12/2021

Qu'est-ce que le yield farming ?

Il est probable que vous ayez déjà rencontré ce curieux terme de "yield farming", littéralement “agriculture de rendement" en français, mais plus communément appelée “extraction de liquidité”. Il s'avère que le yield farming a beaucoup de points communs avec l’agriculture. Tous deux exigent dévouement, rotation et attention. Les fournisseurs de liquidité (LPs), comme les agriculteurs, veulent trouver les sols les plus riches et les fruits les plus rentables, ce qui n'est pas une tâche facile.

La DeFi évolue constamment vers des zones inexplorées, pour trouver des solutions aux problèmes actuels. Ces protocoles ne fonctionnent que s'ils sont capables de faire circuler de l'argent dans leurs contrats intelligents, ce qui signifie que, pour obtenir le meilleur rendement, les LPs doivent constamment déplacer leurs actifs. L'apport de liquidité peut s'avérer fastidieux et chronophage pour l'utilisateur, car la DeFi se déplace à une vitesse fulgurante, et les taux d'intérêt peuvent fluctuer de manière significative.

Le yield farming expliqué

L'extraction de liquidité est le fait d’utiliser des plateformes DeFi pour générer des intérêts. Il s'agit souvent d'utiliser la blockchain Ethereum pour gagner de l'argent sur les frais de transaction, la génération de tokens et les intérêts. Tout comme les mineurs de Bitcoin, les "yield farmers" sont récompensés pour leur soutien de l'écosystème, bien qu’ils ne fournissent pas de puissance de calcul, mais du capital.

Ils peuvent maximiser leurs rendements avec quelques outils : les plateformes de prêt et d'emprunt, les pools de liquidité, et en "verrouillant" leurs tokens. Ces outils peuvent souvent être utilisés en tandem pour obtenir un meilleur rendement. Les protocoles DeFi nécessitent un capital important pour fonctionner correctement, et sont en concurrence les uns avec les autres pour attirer suffisamment de liquidité. La santé de ces projets est souvent mesurée en valeur totale verrouillée (TVL), le montant de capital verrouillé dans leurs contrats intelligents.

Les fournisseurs de liquidité sont généralement récompensés en fonction de la part d'un pool qu’ils contrôlent. Bien que les LPs puissent être bien rémunérés, il existe un risque de perdre des fonds en raison d'une liquidation, d'une fluctuation des prix, ou d'un détournement de contrats intelligents. En participant, les utilisateurs peuvent obtenir un rendement annuel (APY) nettement plus élevé que celui qu’une banque pourrait offrir, mais ils doivent faire face aux dangers d'un marché non réglementé et encore immature.

Une cible mouvante

Les passionnés de la DeFi ont commencé à parler d'extraction de liquidité avec l'émergence de plateformes comme Compound. Puisque Compound récompensait les emprunteurs et les prêteurs avec son token natif COMP, les utilisateurs ont trouvé des moyens astucieux de le "cultiver" en empruntant un token moins utilisé et en le prêtant ensuite à Compound. L'exploitation du COMP offrait souvent un meilleur rendement que le fait de se contenter du taux d'intérêt, même si une partie du capital était perdue sur l'investissement initial. Cette stratégie a plutôt bien fonctionné sur d'autres applications comme Aave, Curve et Balancer, ce qui a conduit à l'utilisation créative de plusieurs plateformes DeFi pour maximiser les rendements.

L’extraction de liquidité est devenue un pilier central de la finance décentralisée. Il s'agit essentiellement du processus consistant à prendre différentes pièces du puzzle DeFi et à les réarranger d’une nouvelle manière pour trouver le rendement optimal. Le meilleur taux, cependant, est une cible mouvante qui devient de plus en plus difficile à suivre au fur et à mesure que la DeFi évolue, ce qui oblige les investisseurs à sauter de pool en pool à la poursuite du plus haut APY. Cela crée des opportunités passionnantes, bien que risquées.

Les outils de “farming”

L’extraction de liquidité fait recours à des plateformes d'emprunt et de prêt, des échanges décentralisés (DEXs), des pools de liquidité, et du staking. Chacun de ces outils a une méthode légèrement différente pour récompenser les détenteurs de cryptomonnaies pour le verrouillage de leurs actifs, et chaque outil remplit un rôle distinct au sein de l'écosystème DeFi.

Des projets bien connus comme Compound, Aave et Uniswap sont des portes d'entrée sûres. Les projets plus récents, dits de "couche 2", peuvent générer des rendements encore meilleurs mais avec des risques accrus, car ils peuvent ne pas être entièrement testés ou audités. La chasse au meilleur rendement a également conduit à l'émergence de certains produits sans valeur qui attirent les yield farmers avec des récompenses intéressantes, mais une hyperinflation symbolique signifie un faible rendement et un risque de subir des pertes considérables. Il est donc important de comprendre les avantages et les inconvénients de chaque outil, ce qu'il fait exactement, et s’il vous inspire suffisamment confiance pour l’utiliser.

Les plateformes de prêt et d'emprunt

Comme nous l’avions précédemment expliqué, les plateformes de prêt et d'emprunt permettent aux utilisateurs de percevoir des intérêts sur des dépôts de cryptomonnaies telles que l'Ether (ETH) qui servent de garantie. Les projets de prêt offrent un taux de base de 2 à 3 % d'APY. En plus des intérêts, les prêteurs et les emprunteurs perçoivent des tokens de gouvernance tels que COMP et LEND, qui peuvent être revendus par la suite. Bien qu'elle ne soit plus aussi rentable qu'auparavant, l’extraction de liquidité avec des plateformes de prêt est l'une des méthodes les plus sûres et fiables pour obtenir des bénéfices. Les plateformes de prêt offrent également aux fournisseurs de liquidité des moyens uniques pour obtenir différents tokens sans avoir à les acheter.

 

Les pools de liquidité et DEXs

Les pools de liquidité et les DEXs incluent des protocoles tels que Curve, Uniswap et Balancer. Leurs pools de liquidité sont essentiels au bon déroulement du projet, et les yield farmers tirent généralement des revenus des frais et des tokens de gouvernance. Un large pool de liquidité peut également soutenir un grand nombre d'applications de couche 2 telles que Yearn.finance, Harvest Finance et CORE. Tout le monde peut devenir un yield farmer en ajoutant des fonds à un pool de liquidité donné, ce qui améliore la santé du pool et réduit la friction liée à l'échange de tokens.

 

Le staking et les coffres

Le staking de tokens est le fait de les verrouiller dans un contrat intelligent, parfois pour une durée déterminée, afin de gagner des récompenses passives. Le concept du staking consiste à limiter l'offre d'un token sur le marché, ce qui a pour effet d'augmenter la demande, de réduire la pression de vente et d'inciter les utilisateurs à fournir de la liquidité. Un fournisseur de liquidité est souvent récompensé par une plus grande part du token mis en staking, tandis que les plateformes peuvent offrir un token de gouvernance en échange de staking sur leur site web. De plus en plus souvent, les projets récompensent la mise en place de tokens Uniswap, puisqu'il s'agit du DEX le plus populaire. YFI a fait un pas de plus en popularisant les coffres pour stablecoins, et en offrant jusqu'à 5 % d’APY.

 

Les plateformes de couche 2

Le nombre de projets augmente chaque jour. Beaucoup sont risqués, et certains ne sont que des imitations et ont généralement un caractère hyper-inflationniste ou inutile. Quelques protocoles récemment apparus remettent cependant en cause la norme, en trouvant des moyens d'exploiter plus efficacement ou d’améliorer le système existant. Pickle Finance, par exemple, vise à limiter le dérapage des paires de stablecoins, et apporte un certain bénéfice à l'écosystème. De même, CORE a mis au point un nouveau moyen de verrouiller des liquidités de manière permanente, tout en récompensant les LPs via l'arbitrage et d'autres techniques. Il faut sûrement s'attendre à voir beaucoup plus d’applications de couche 2 s’appuyer sur l'architecture DeFi existante pour l’améliorer, et le prochain grand projet est toujours au coin de la rue.

Les risques

Il est très facile de faire des faux pas en expérimentant avec l’extraction de liquidité, et malheureusement, beaucoup l’ont appris à leurs dépens. Au fur et à mesure que les nouveaux projets DeFi deviendront plus sûrs, leurs taux d'intérêt devraient se stabiliser. Pour l'instant, cependant, les taux peuvent surpasser de loin tout ce qui se fait dans le secteur bancaire traditionnel. Parmi les risques les plus visibles, on peut citer le détournement de contrats intelligents, la volatilité des prix, et les pertes impermanentes. Les erreurs commises peuvent également entraîner des frais de transaction élevés, ce qui rend l'extraction de liquidité inefficace ou non rentable.

La solution de YIELD App

YIELD App comprend que le yield farming n'est pas un choix réaliste pour la plupart des investisseurs qui veulent obtenir des intérêts élevés sur leurs stablecoins. La finance décentralisée est trop opaque, trop rapide et trop nouvelle pour de nombreux utilisateurs, et l'extraction de liquidité demande énormément de temps et d'énergie. En outre, il n'est pas viable pour de nombreux utilisateurs de payer des frais de transaction qui peuvent rapidement s'accumuler.

Dirigée par une équipe d'experts, YIELD App trouve l'APY optimal parmi les produits DeFi. Les taux sont ajustés quotidiennement pour garantir la sécurité des actifs, et l'application permet aux utilisateurs d'accéder facilement à leurs fonds à tout moment. En utilisant les meilleurs produits et stratégies disponibles, YIELD App démocratise la DeFi pour la rendre accessible à tous.

Read More

Related Articles