Qu’est-ce que la Crypto, et quels sont les risques ?

Après avoir lu cet article, vous serez mieux à même de comprendre les origines des blockchains, leur fonctionnement, et les risques associés aux cryptomonnaies.

Termes clés

  1. Cryptomonnaie : les devises et tokens numériques ayant une valeur.
  2. Crypto : désigne les cryptomonnaies ou l'ensemble du système de manière interchangeable.
  3. Coin : la monnaie native d'une blockchain comme le Bitcoin. 
  4. Token : toute cryptomonnaie qui n'est pas la monnaie native d'une blockchain.
  5. Blockchain : la technologie sur laquelle fonctionnent les cryptomonnaies.
  6. Mineurs : les personnes qui font fonctionner et gèrent les blockchains sur leurs ordinateurs.

Depuis le lancement de la première cryptomonnaie au monde, le Bitcoin, le 3 janvier 2009, la valeur de l'ensemble du marché des cryptomonnaies a atteint 1 700 milliards de dollars, un chiffre équivalent au PIB du Canada. Aujourd'hui, les plus grandes entreprises et gestionnaires d'actifs du monde achètent, vendent et négocient des cryptomonnaies, et les acceptent comme moyen de paiement. Alors, qu'est-ce qu'une cryptomonnaie et quels sont les risques liés à son utilisation ?

La naissance du Bitcoin et des blockchains

Comme vous vous en souvenez sûrement, l'année 2009 a été marquée par l'une des pires crises financières de l'histoire, provoquée par certaines des plus grandes banques du monde, qui ont par la suite bénéficié du renflouement des gouvernements et d'un programme d'assouplissement monétaire qui a fondamentalement modifié les systèmes financiers de la plupart des économies développées.

Il est intéressant de noter qu'une grande partie de cette évolution avait été prévue par le créateur du Bitcoin (BTC), la première cryptomonnaie du monde, qui a publié en 2008 un white paper décrivant un système monétaire révolutionnaire basé sur une nouvelle forme de technologie : la blockchain. 

Concrètement, une blockchain est le tapis roulant sur lequel fonctionnent les cryptomonnaies. Un énorme livre de comptes numérique, une blockchain, gère et enregistre toutes les transactions qui se produisent dans la cryptomonnaie correspondante. Contrairement à un livre de comptes traditionnel, la blockchain est complètement transparente et immuable.

Sur une blockchain, n'importe qui peut vérifier quand une transaction a eu lieu. Ce registre est stocké sur des milliers d'ordinateurs et mis à jour en permanence, ce qui rend la blockchain incorruptible, puisque toute modification illégitime est instantanément découverte par une chaîne massive de références croisées.

Mineurs et cryptomonnaies font tourner la chaîne

La sécurité et l'incorruptibilité des blockchains permettent l’existence des cryptomonnaies. Comme il est impossible de modifier les valeurs d'une blockchain sans que tout le monde s'en aperçoive, cela rend impossible la contrefaçon ou la duplication de la cryptomonnaie qui se trouve sur la blockchain.

Le Bitcoin et ses alternatives sont des formes de monnaie numériques qui, contrairement aux monnaies “fiat” traditionnelles, ne peuvent pas être contrefaites. Cela rend les cryptomonnaies très attrayantes pour les personnes qui rendent leurs blockchains respectives et tout l'écosystème possible : les mineurs.

Chaque blockchain existe grâce à un grand nombre de mineurs, sur les ordinateurs desquels tourne l'ensemble de la blockchain. Pour qu'elle fonctionne en toute sécurité, le fait de gagner des cryptomonnaies incite ces mineurs à utiliser leur puissance de calcul et leur électricité pour maintenir et mettre à jour la blockchain.

L’arrivée d’Ethereum et de la cryptomonnaie infinie

Le Bitcoin et sa blockchain ont été inventés main dans la main : le système sécurisé produit la monnaie sécurisée qui incite les gens à maintenir le système sécurisé. C'est une invention brillante à tous points de vue, et la première de son genre. Cependant, la façon dont Bitcoin a été conçu et codé limite la façon dont sa blockchain peut être utilisée. 

Bitcoin n'est pas programmable : elle ne peut contenir que des Bitcoins, une limitation qui a conduit à la création de ce qui est maintenant la deuxième plus grande blockchain du monde, Ethereum. La sécurité et le codage open source d’Ethereum offrent une plateforme permettant à des projets innovants d’y être développés puis d’y fonctionner.

Comme Bitcoin, Ethereum a sa propre cryptomonnaie, l’Éther (ETH), qui est utilisée comme forme de paiement pour toutes les transactions ayant lieu sur sa chaîne. En outre, les projets qui fonctionnent sur Ethereum peuvent également émettre leur propre forme de cryptomonnaie connue sous le nom de tokens ERC-20, qui peuvent être frappés indépendamment par ces projets et ensuite échangés au sein de l'écosystème Ethereum.

La prochaine génération de blockchains est plus ouverte, dynamique et riche en cas d'utilisation. De nouvelles blockchains émergent constamment, et nombre d’entre elles sont en activité, chacune avec sa propre devise, son propre fonctionnement et ses propres possibilités.

Que vaut une cryptomonnaie ?

En tant qu’invention entièrement numérique, il peut être difficile pour certains de comprendre ce qui donne de la valeur au Bitcoin, à l'Éther ou à l'une des milliers de cryptomonnaies différentes. Nous pouvons tenir des billets de dollars ou d'euros dans nos mains et les échanger contre des biens et des services, mais les cryptomonnaies paraissent moins concrètes.

Valeur du Bitcoin (BTC) depuis 2013


La réponse réside dans le fait que toute monnaie est conceptuelle, sa valeur étant simplement le produit de ce que le marché décide qu'elle vaut. C'est la même chose pour le dollar américain que pour les actions de Microsoft. Différents acteurs, dont les banques centrales et les investisseurs, fixent des paramètres, puis achètent et vendent des actifs dont la valeur est déterminée par cette activité. Il en va de même pour les cryptomonnaies. 

Comme tout autre actif, chaque cryptomonnaie a ses propres facteurs qui influent sur sa valeur. Pour le Bitcoin, c'est sa rareté : seuls 21 millions de Bitcoins peuvent être créés, ce qui signifie qu'il est limité et donc précieux, au même titre que l'or. Pour l'Éther, c'est sa position en tant que monnaie native d'Ethereum - la salle des machines de l'ensemble du monde DeFi.

En fin de compte, cependant, la valeur de toute cryptomonnaie sera déterminée par le nombre de personnes qui l'achètent et la vendent, ce qui est souvent déterminé par un sentiment volatil - tout comme les actions sur un marché boursier.

Risques associés aux cryptomonnaies

Les risques associés aux cryptomonnaies font souvent l'objet d'une grande attention, et ce n'est pas sans raison. En tant que secteur non réglementé, cet univers n’a aucune garantie. Si vous placez votre argent dans un portefeuille ou un échange sur une blockchain, sa sécurité est déterminée et supervisée par la société et/ou les développeurs qui l'ont créé. Et, en tant que technologie naissante, la Crypto est vulnérable aux attaques et aux escroqueries.

Parmi celles-ci, citons les détournements de certains des premiers échanges de cryptomonnaies, notamment Mt. Gox qui, en 2014, a vu disparaître 460 millions de dollars qui n'ont jamais été restitués. La folie des Initial Coin Offering (ICO) de 2018 a également vu de nombreux investisseurs se faire arnaquer par des développeurs de projets et tokens qui se sont avérés être entièrement fictifs (ce qui a conduit les autorités américaines à interdire complètement les ICO).

En plus de cela, les cryptomonnaies sont notoirement volatiles, le Bitcoin étant souvent sujet à d'impressionnantes fluctuations quotidiennes. Alors qu'une chute de 20 % est le signe d'une véritable récession dans la finance traditionnelle, cela n’a rien d’exceptionnel pour le Bitcoin et certaines des cryptomonnaies plus récentes et plus exotiques.

Les pièges de la finance traditionnelle 

Cependant, une grande partie de cette situation n'est pas très différente de ce qui se passe dans le monde de la finance traditionnelle, les événements ayant conduit à la crise financière mondiale étant un bon exemple en la matière. En outre, selon la juridiction dont vous dépendez, la seule chose garantie dans le “monde réel" est l'argent de votre compte bancaire, et souvent seulement jusqu'à un certain montant.

Il est également important de tenir compte de l'époque très différente dans laquelle nous vivons aujourd'hui. Les possibilités d'épargne solides et sûres offertes autrefois par les banques traditionnelles ne sont tout simplement plus disponibles dans la plupart des marchés développés où l'impression monétaire a entraîné des taux d'intérêt très bas qui font que les épargnants perdent en fait de l'argent chaque année une fois l’inflation prise en compte.

En effet, depuis plus de dix ans maintenant, la seule façon de générer un réel retour sur votre capital a été de l'investir sur le marché boursier où le risque peut être au moins aussi important que dans les cryptomonnaies, réglementation ou pas. Les personnes qui n'aiment pas la volatilité peuvent également se tourner vers les stablecoins rattachés à des monnaies fiat, qui peuvent être investis sur une plateforme comme YIELD App pour des rendements annuels pouvant atteindre 20 %.

Pour beaucoup de gens, les cryptomonnaies et la technologie des blockchains ne sont qu'une extension de la tendance mondiale à la numérisation, un monde dans lequel nous gérons de plus en plus nos vies en ligne. En effet, vu sous cet angle, il semble plus probable qu'une monnaie basée sur une chaîne numérique incorruptible et transparente ait plus de sens qu'une monnaie basée sur les aléas de registres détenus par des banques non connectées.

Read More

Related Articles