2/12/2021

Comment renforcer son portfolio grâce aux stablecoins

Si vous demandez à n'importe quel investisseur expérimenté sa stratégie la plus efficace, il vous répondra probablement : la diversification. Les personnes prudentes savent depuis toujours qu'il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier de peur que celui-ci ne chute, et cet adage ne s'applique nulle part aussi bien que dans le monde des cryptomonnaies.

Si la plupart des marchés boursiers ne peuvent être accusés d'avoir été ennuyeux ces dernières années, les fluctuations du cours des cryptomonnaies font oublier celles des actions de quelques points par semaine. Comme nous l'avons encore vu récemment, les variations quotidiennes de l'ordre de 20 % sont courantes pour les actifs numériques.

Les traders qui analysent ces mouvements ont des stratégies complexes qui produisent parfois de bons résultats, mais les personnes ayant un emploi à temps plein ne peuvent pas profiter d'opportunités qui n’apparaissent que pour une fraction de seconde, et se voient donc contraintes de s'assurer que leurs portfolios puissent tenir le coup pendant les périodes de forte volatilité : c'est là que les stablecoins entrent en jeu.

Les bases des stablecoins

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette classe d'actifs révolutionnaire créée par la finance décentralisée (DeFi), les stablecoins sont des cryptomonnaies dont le prix est indexé sur des monnaies "fiat", généralement le dollar américain. Il existe différents types de stablecoins, ceux étant indexés sur la monnaie traditionnelle à laquelle ils sont rattachés ou sur diverses cryptomonnaies, et ceux qui utilisent des algorithmes pour conserver une valeur proche de leur référence.

L'USD Tether (USDT), l'USD Coin (USDC) et le True USD (TUSD) sont des exemples de devises indexées sur le dollar américain, l'USDC et le TUSD publiant régulièrement des audits pour le prouver. Le DAI est un stablecoin crypto-collatéralisé sans garantie en monnaie traditionnelle, et Algorand et Frax sont des stablecoins algorithmiques ayant recours à des écosystèmes sophistiqués avec plusieurs tokens et pools de liquidité pour maintenir leur parité avec le dollar américain.

Il n'est pas donc surprenant que les stablecoins indexés sur des monnaies traditionnelles soient les plus utilisés, puisque cela rassure un grand nombre d'investisseurs. Si vous êtes novice dans le domaine, ils peuvent effectivement constituer un bon point de départ. 

Créer un portfolio stable 

Détenir des stablecoins peut être une bonne base pour construire ou renforcer son portfolio. Si, par exemple, vous détenez 50 % de Bitcoins et 50 % de stablecoins dans votre portfolio de 10 000 $, le jour où le Bitcoin chute de 25 %, la valeur totale de vos investissements ne baissera que de 12,5 %, soit 1 250 $, au lieu de 2 500 $ si vous étiez à 100 % investi(e) dans le Bitcoin.

La part de votre portfolio que vous souhaitez protéger de cette manière dépendra du niveau de risque que vous pouvez tolérer. S'il vous semble important de vous assurer que 50 % de votre portfolio reste intact, vous devriez peut-être envisager de détenir des stablecoins.

N'oubliez pas, cependant, que lorsque le Bitcoin (ou toute autre cryptomonnaie volatile) évolue dans l'autre sens, vous ne bénéficiez alors pas non plus de cette croissance. Dans l'exemple ci-dessus, si le Bitcoin venait à augmenter de 25 %, ceux détenant 50 % de 10 000 $ dans cet actif ne gagneraient que 1 250 $, au lieu des 2 500 $.

Protéger ses revenus

L'équilibre entre risque et récompense est une composante essentielle de toute stratégie d'investissement : il y a toujours un compromis à faire, et il est donc important de réfléchir à la part de votre portfolio que vous souhaitez garder "liquide", c'est-à-dire prête à être dépensée. Pour en décider, songez à ce dont vous avez besoin et à ce que vous attendez de vos investissements, ainsi qu’à leur durée. Par exemple, vous pourriez prévoir de réserver une partie de vos stablecoins pour acheter des actifs plus risqués lorsque les marchés chutent, afin de profiter de la baisse des prix.

Un excellent moyen de dynamiser votre portfolio tout en le protégeant est de vous assurer que vos stablecoins génèrent un revenu. En reprenant le même exemple, si les 50 % d'un portfolio de 10 000 $ détenus en stablecoins rapportaient un rendement annuel (APY) de 10 %, la valeur totale de ce portfolio augmenterait de 1 750 $ si la moitié en Bitcoins montait de 25 % en un an. À l'inverse, il ne perdrait que 750 dollars si la moitié en Bitcoins chutait de 25 % sur cette même période. 

Augmenter ses rendements

Chez YIELD App, les investisseurs peuvent gagner jusqu'à 20 % par an sur leurs USDT et USDC s'ils détiennent également des tokens YLD dans leurs portefeuilles. Plus ils en possèdent et plus leurs rendements annuels sont élevés, non seulement sur les stablecoins, mais aussi sur le YLD. Cela permet à nos utilisateurs de protéger davantage leurs portfolios, puisqu'ils continuent de percevoir des intérêts sur leurs actifs pendant les cycles baissiers tels que celui que nous venons de connaître.

Le fait de détenir une part importante de stablecoins permet donc de se protéger contre la volatilité du marché et de sécuriser la partie la plus importante de son portfolio, mais il est également important de veiller à ce que ses actifs génèrent également des rendements, la combinaison de ces facteurs dans un portfolio diversifié étant généralement la recette du succès des investissements à long terme.

Read More

Related Articles